Le dossier VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)

La VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience offre la possibilité de valider un titre professionnel, un diplôme, un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle). Ce, en faisant valoir des aptitudes acquises lors de son cursus professionnel, associatif ou syndical.

La VAE est valable pour les employés en activités, à la recherche d’emploi, les travailleurs indépendants, les fonctionnaires, les chefs d’entreprise ou encore les agriculteurs. Cependant, pour y accéder, il est nécessaire de justifier d’au moins trois années d’expériences relatives au titre visé ou au contenu du diplôme.VAE BTS Management des Unités Commerciales

Se familiariser avec la VAE :

La VAE constitue un instrument de développement professionnel et personnel (qui pourra venir en complément du bilan de compétences et de la formation professionnelle). La Validation des Acquis de l’Expérience offre la possibilité de mettre en valeur son parcours professionnel.

Grâce à ce dispositif, le demandeur peut faire reconnaître son expérience afin d’acquérir une certification : soit un titre, un diplôme ou encore un certificat de qualification professionnelle consigné au répertoire national des certifications professionnelles. La Validation des acquis de l’expérience peut être très utile pour avoir accès à d’autres débouchés professionnels :

– la première étape est de se renseigner auprès d’un organisme certificateur (qui délivre la certification visée) pour connaître les modalités de VAE.

dans le cas où votre demande est considérée comme recevable, un dossier de recevabilité vous sera demandé. Dans celui-ci, le candidat devra décrire en toute franchise son expérience afin de démontrer qu’il respecte les conditions d’éligibilité définies par la loi : certification visée inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles et années d’expériences en lien avec le contenu du référentiel de la certification visée…

15-fiches-gratuites

Les diplômes concernés par la VAE :

En termes de législation, tout type de certification professionnelle est ouvert à l’accès par VAE. Cela inclut notamment les diplômes technologiques et professionnels de l’éducation nationale à savoir le CAP, le Bac Pro, le BEP ou encore le BTS….

Si vous êtes en poste comme conseiller de clientèle, chef de rayon, vendeur en magasin… alors par exemple une VAE pour obtenir un BTS Management des Unités Commerciales peut être envisageable (à voir selon votre profil).

La VAE concerne également les diplômes de l’enseignement supérieur tels que les diplômes d’ingénieur, les diplômes du ministère de l’agriculture, les diplômes des ministères chargés de la jeunesse et des sports. Il en est de même pour les titres du ministère de l’emploi et des diplômes des ministères chargés des affaires sociales et de la santé.

Comment construire son dossier ?

Pour valider ses expériences, il est indispensable de les démontrer par écrit dans un dossier. Un jury composé de formateurs et de professionnels sera chargé d’évaluer vos compétences professionnelles mais également vos qualités personnelles. Le dossier reprend les informations suivantes :

informations personnelles

– informations faisant le lien entre vos années d’expériences professionnelles et la certification visée.

pièces justificatives (dans le cas d’un salarié : bulletins de salaire, attestations d’employeurs et d’expériences…).

– attestation sur l’honneur : une seule demande de VAE a été déposée pour la certification visée et ce pour l’année civile en cours.

A qui faire appel pour la Validation des Acquis de l’Expérience?

– Si le demandeur de VAE connaît déjà le type de certification qu’il désire obtenir, ce dernier peut immédiatement se référer à l’autorité chargée de la remettre. Celle-ci le renseignera sur les modalités spécifiques de recevabilité exigées par son système, la démarche à suivre, les certifications particulières auxquelles le candidat peut aspirer selon son expérience et son profil ainsi que les conditions de validation (qui peut être totale ou partielle, dans ce dernier cas certaines compétences devront être validées par une évaluation complémentaire dans les 5 ans qui suivent la décision).

– En revanche, si le candidat ne sait pas encore à quel titre ou diplôme aspirer, il peut se renseigner auprès du Pôle Emploi, auprès d’un lieu de l’orientation (le CIO de sa commune par exemple) ou encore auprès d’une Chambre de Commerce et d’Industrie…

Pour plus d’informations sur la VAE, rendez-vous sur le site du gouvernement : http://www.vae.gouv.fr/

 

Vidéo : valider une formation commerciale :